April 2017

 

Youth exchange « Building bridges over trenchies : engagement and duty of remembrance of the Young people from Wattrelos and Stuttgart »

During Easter holidays, young people from Wattrelos travelled to Verdun (Meuse, France) to meet german youngsters coming from Stuttgart. This new intercultural project organised by ACSW in partnership with Mobile Jugendarbeit Ost-Stuttgart was supported by the Franco-German Youth Office (FGYO).

From 17 till 22 of April 2017, 10 teenagers from the ACSW Youth Projects Corners (at la Mousserie, le Laboureur and l’Avenir community centres) spent a week together with 10 German youngsters coming from the city of Stuttgart. The theme of the projet was the duty of remembrance and the commemoration of the First World War Centenary.

By applying to the FGYO call for project proposals « 100 years after WW1 – 100 projects for peace », ACSW team is continuing its mission that consists of giving access to mobility and promoting intercultural learning among Young people. Adrien and Melynda (from l’Avenir community centre) led the group of French teenagers (aged 11-17) that was mainly composed of girls whereas the German youth workers Martin and Kathrin accompagnied a mixed group.

The two national groups have agreed to meet on Monday 17 of April on early afternoon at their accommodation, located in a small village called Saint-André-en-Barrois. It was situated in a rural setting and the project leaders chose this place in order to enable the young people to live together with all the necessary comfort and facilities: free access to the kitchen in order to make them choosing their menus and being directly involved in the cooking, a dining hall, a spacious living room  and a garden where they could take part in various intercultural learning activities. For the first evening, the Young people organised an intercultural evening during which they could share and taste special dishes from their countries. They prepared this party before coming, as part of the preparation phase of the project.

The first day was also the occasion to get to know each other and to meet David and Aurélie, our two intercultural facilitators who have come from Germany especially for the youth exchange in order to develop young participants language skills and to make sure that every activity were made in bi-national groups.

Every morning after breakfast, David and Aurélie co-facilitated language learning games that aimed at introducing the French to the language Goethe and making the German exploring the language of Molière. Other activities such as ice-breakers helped to overcome some cultural differences and to create a good group dynamic.

Tuesday was dedicated to an exploration game in the town of Verdun with a pic-nic in a park. But the most memorable day of this trip will be Wednesday 19 of April as it was dedicated to the visit of the Verdun battlefield, including the most spectacular sights: le Fort de Vaux et le Fort de Douaumont, Ossuaire of Douaumont and the national cemetary, the destroyed village of Fleury in front of Douaumont. The aim of the day was to expore and to understand the historical dimension of thit highly symbolic place through a free exploration of the site based upon a pedagogical method provided by FGYO.

The next day, the Young people visited the World Peace Centre in Verdun and the exhibition « My Europe » which allowed them to take in the theme of the project: « Europe: from war to peace ». Then the teenagers had leisure time, including: shopping, bowling and dinner downtown.

Friday was dedicated to cooperation games, the evaluation of the youth exchange and how they could meet again. They spent the last evening in the joy and happiness, they made new friendships, the young people and the youth leaders have already planned to organise a new project based on this model, as these intercultural experiences are always rich in discoveries that you cannot quote them all!

 


Avril 2017

Échange de jeunes « Construire des ponts au-dessus des tranchées : engagement et devoir de mémoire des jeunes Wattrelos et de Stuttgart »

Durant les vacances de Pâques, des jeunes de Wattrelos sont allés à la rencontre de jeunes allemands venus dans la ville de Stuttgart, dans le cadre d’une nouvelle rencontre interculturelle franco-allemande organisée par l’ACSW et Mobile Jugendarbeit Ost-Stuttgart, avec le soutien pédagogique et financier de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ).

Du 17 au 22 avril 2017, 10 adolescents des LALP (Lieux d’accueil de Loisirs et de Proximité) des centres sociaux de la Mousserie, du Laboureur et de l’Avenir sont allés passer une semaine à proximité de Verdun (Meuse) avec 10 jeunes allemands venus de la ville de Stuttgart. Ce projet avait pour thème le devoir de mémoire et la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Répondant à l’appel à projets « 100 ans après la Première Guerre mondial – 100 projets pour la paix » initié par l’OFAJ, les équipes d’animateurs de l’ACSW continuent de donner accès à la mobilité et à promouvoir l’apprentissage interculturel auprès de jeunes. Agés de 11 à 17 ans, le groupe de jeunes français encadré par Adrien et Melynda (LALP du Centre Social de l’Avenir) était essentiellement composé de filles tandis que Martin et Kathrin, les accompagnateurs allemands, avaient trouvé la parité.

Les deux délégations se sont donnés rendez-vous le lundi 17 avril en début d’après-midi dans un centre d’hébergement situé dans le petit village de Saint-André-en-Barrois. Celui-ci offrait un cadre champêtre et permettait aux accompagnateurs de faire vivre les jeunes français et allemands en communauté avec tout le confort nécessaire : cuisine en gestion libre ce qui a permis aux jeunes de composer leurs menus et de participer activement à la préparation de leurs repas ; réfectoire, salle de vie et jardin très spacieux où des activités d’apprentissage interculturel leur étaient proposées. Dès la première soirée, les jeunes ont organisé une soirée interculturelle durant laquelle ils ont fait découvrir de spécialités culinaires de leurs pays. Ils avaient préparé cette soirée avant leur arrivée, dans le cadre de la phase de préparation du projet.

Ce premier jour fut aussi l’occasion de faire connaissance avec David et Aurélie, animateurs interculturels venus spécialement d’Allemagne pour faciliter l’échange entre les jeunes, la découverte de l’autre langue et s’assurer que l’ensemble des activités soient réalisées en groupes binationaux.

Chaque matinée après le petit-déjeuner, David et Aurélie co-animaient des activités d’apprentissage linguistique de manière ludique afin de favoriser la découverte de la langue Goethe pour les jeunes français et la langue de Molière pour les jeunes allemands. D’autres activités destinées à briser la glace ont aidé à surmonter certaines différences culturelle et à créer une bonne dynamique de groupe.

Le mardi fut consacré à la découverte de la ville de Verdun à travers un jeu de piste et un pique-nique dans un parc du centre-ville. Les jeunes resteront marqués par la journée du mercredi 19 avril puisqu’elle était entièrement consacrée à la visite du champ de bataille de Verdun et de ses monuments les plus connus : le Fort de Vaux et le Fort de Douaumont, l’ossuaire de Douaumont et le cimetière national, le Village détruit de Fleury devant Douaumont. L’objectif de cette journée était de leur faire découvrir la dimension historique de ce lieu hautement symbolique à travers une exploration libre du site, selon une méthode pédagogique proposée par l’OFAJ.

Le lendemain, les jeunes sont allés visiter le Centre Mondial pour la Paix et l’exposition « Mon Europe », ce qui leur a permis de s’imprégner sur la thématique du projet « Europe : de la guerre à la paix ». Puis les jeunes ont pu profiter d’un temps-libre et ils sont allés faire un bowling avant d’aller dîner en ville.

Le vendredi était consacré à des jeux de coopération puis à une évaluation de la rencontre et une réflexion sur la suite à donner à l’échange. La dernière soirée franco-allemande s’est déroulée dans la joie et la bonne humeur, des amitiés se sont créées, les jeunes et les animateurs se sont déjà promis d’organiser de nouvelles rencontres de ce type, toujours riches en découvertes.

À propos de l'auteur