L’ACSW participe à son premier projet Erasmus+

Zdjęcie 22.10.2015, 16 44 26-1

Du jeudi 15 au samedi 24 octobre 2015, Akli Chabouni (vice-président du Centre Social du Laboureur) et Pierre Vasseur (chargé de projets européens à l’ACSW) se sont rendus à l’Institut Gustav Stresemann de Bad Bevensen (Basse-Saxe, Allemagne), pour participer à la formation Erasmus+ « Vivre ensemble dans la diversité – Gestion des conflits – Construire une Europe inclusive ».

Cette formation rassemblait des professionnels de la jeunesse venus de sept pays européens différents : Allemagne, France, Pologne, Italie, Hongrie, Roumanie et Croatie. Les participants à ce projet ont pu échanger sur leurs pratiques communes avant d’exprimer leur volonté de porter leurs actions à échelle européenne à travers la mobilité des jeunes et notamment les « échanges de jeunes » Erasmus+.

Photo Groupe Allemagne

« L’échange de jeune » est un dispositif financé par le Programme Erasmus+ qui permet à des groupes de jeunes issus de différents pays de se rencontrer et de vivre ensemble pour une durée allant de 5 à 21 jours. Pendant un échange de jeunes, les participants sont encadrés et ils réalisent un programme d’apprentissage interculturel (composé d’ateliers, de jeux de rôles, de simulation, d’exercices et d’activités en extérieur, etc.) qu’ils ont eux-mêmes élaboré et préparé avant l’échange. Cette phase de préparation des jeunes peut notamment être mise en place dans le cadre de nos Espaces d’Accompagnement de Projets Jeunes (actuellement mis en place dans les centre sociaux de la Mousserie, du Laboureur et de l’Avenir).

En prenant part à ce type de formation, nous développons notre capacité à rendre ces « échanges de jeunes » accessibles aux usagers de l’ACSW : maîtriser les méthodes de l’apprentissage interculturel, savoir appréhender les conflits entre jeunes ayant différentes cultures, savoir dépasser les stéréotypes et favoriser la cohésion du groupe. Ainsi, dès l’âge de 13 ans, les jeunes de Wattrelos et ses alentours peuvent nous rejoindre pour vivre ces expériences auxquelles ils n’ont pas forcément accès dans le cadre scolaire ou familial. Participer à un « échange de jeunes », c’est développer ses compétences (sociale, linguistiques, etc.), découvrir d’autres cultures et s’interroger sur des grandes thématiques (la solidarité, l’engagement citoyen, la lutte contre les discriminations, l’amitié entre les peuples, etc.).

Pour rendre tout cela possible, notre participation à ce type de formation pour les professionnels est essentielle : cela nous a permis de faire connaître l’ACSW auprès d’interlocuteurs étrangers, d’étendre notre réseau et d’entamer des discussions sur de futurs projets. Les partenariats européens sont la clé pour ouvrir les portes de nos centres sociaux aux jeunes et aux moins jeunes venus de tout horizon.

Association des Centres sociaux de Wattrelos